Les aliments ventre plat

Un ventre rond peut être lié à un excès de graisses sur l’abdomen par excès pondéral, ou bien peut être lié à des ballonnements par excès de consommation d’aliments qui font « gonfler » : les boissons gazeuses, les crudités, les légumes secs et même les chewing-gums.

Pour rectifier un ventre rond, il faut à la fois gérer son alimentation pour éviter l’excès pondéral, et réduire la production de gaz intestinaux. Pratiquer un sport, en favorisant le gainage et les abdos, aide aussi à garder un ventre plat en renforçant la sangle abdominale. 

Lutter contre l’excès pondéral

Afin d’éliminer le coussin graisseux sous-cutané en regard de l’abdomen, il est souvent nécessaire de perdre du poids. Rappelons que réduire le périmètre abdominal prévient l’apparition des maladies métaboliques associées (diabète, hypercholestérolémie, hypertension artérielle, maladies cardio-vasculaires...).

Pour ce faire, un rééquilibrage alimentaire est nécessaire, avec une valorisation des légumes verts, des viandes maigres et des poissons, des fruits frais en dessert plutôt que des pâtisseries et des féculents d’index glycémiques élevés (pour limiter la surproduction d’insuline).

Les céréales les plus riches en fibres (riz complet, quinoa, maïs, blé…) ont un index glycémique bas, et, grâce à leurs fibres alimentaires, le transit intestinal se régule, évitant ainsi l’installation de la constipation. De plus, c’est souvent dans les enveloppes des céréales que l’on retrouve les vitamines B indispensables lors de l’utilisation des sucres pour fournir de l’énergie.

Boire 1 litre et demi d'eau par jour est également nécessaire pour bien s’hydrater, et aussi pour lutter contre la constipation. Enfin, diminuer l’apport en sel évite la rétention d’eau.

 

Pour perdre du poids, la bonne attitude diététique est de limiter les aliments gras, les gâteaux, les viennoiseries, les fritures et les plats en sauce, et de choisir une alimentation riche en fibres et en vitamines, comme les fruits, les légumes et les céréales complètes. Les protéines animales sont également indiquées pour maigrir du ventre en renforçant les muscles.

 

 

Éliminer les ballonnements intestinaux

Un certain nombre d’aliments sont à favoriser pour éviter les ballonnements susceptibles de faire gonfler les intestins et donc « d’arrondir » le ventre. Parmi ces aliments, on retrouve :

Les fruits et les légumes, qui sont de précieux accélérateurs de transit, de plus riches en vitamines. Avec une mention spéciale pour :

à Les fruits rouges (cassis, myrtille, canneberge, fraise), mais aussi la grenade, parce qu’ils apportent des fibres, des minéraux (potassium, calcium et magnésium), des vitamines A, B et C, des pigments bénéfiques pour leurs propriétés antioxydantes. Le cassis contient une forte teneur en pectine, ce qui lui confère des propriétés rassasiantes. La myrtille, tout comme la canneberge, est également bénéfique pour lutter contre les infections urinaires en empêchant la bactérie Escherichia coli de se fixer sur la paroi vésicale. La fraise favorise l’élimination de l’acide urique et des toxines.

à Le melon, constitué à 90 % d'eau, riche en minéraux, en vitamines A et C et oligo-éléments, a des propriétés diurétiques. Ses fibres sont particulièrement efficaces pour accélérer le transit intestinal.

à L’ananas est un fruit exotique dont l’apport énergétique est faible : 50 kcal/100 g, riche en vitamine C et vitamines du groupe B. Il contient de la broméline, une enzyme qui aide à la digestion des protéines avec une action drainante.

à Les noix et les amandes apportent des fibres régulatrices du transit, favorisent le bon cholestérol et régulent la glycémie. Attention toutefois à ne pas les consommer en excès, car ces fruits secs sont très caloriques.

à L’asperge est un légume faiblement calorique, mais de très haute densité nutritionnelle : vitamines A, B, C et E, magnésium, fer et fibres. Elle possède une action diurétique et elle est remarquable pour lutter contre la constipation, grâce aux fibres mucilages qu’elle contient.

à Le poireau est riche en potassium, diurétique et dépuratif. Il renferme beaucoup de vitamines A, B et C dont l’effet est protecteur contre l’oxydation des cellules. Il est aussi riche en composés soufrés, anti cancer colique.

àLa choucroute est issue de la fermentation de lanières de chou blanc qui engendre la formation de vitamines B en plus grande quantité, améliorant la digestibilité et développant des lactobacilles qui régulent la flore intestinale.

à La courgette est championne des basses calories (15 kcal/100 g). Elle est très riche en eau (95 % de sa composition), en minéraux et oligo-éléments variés. Elle contient du potassium, du phosphore, du calcium et du magnésium. Ses fibres permettent de stimuler en douceur le fonctionnement de l'intestin.

 

à Le gingembre, très aromatique, est un trésor de principes actifs antioxydants (vitamine C et polyphénols comme le gingérol) qui le place dans le top 3 des aliments les plus bénéfiques pour lutter contre le stress oxydatif. Il rehausse la saveur des mets agréablement et est très utile pour réduire le sel. Il facilite la digestion et réduit la production de gaz dans les intestins.

- Les yaourts nature, qui apportent des bactéries probiotiques régulatrices de l’hygiène intestinale et qui favorisent la production de sérotonine antistress endogène limitant le grignotage.

- Les infusions, qui contribuent à l’hydratation et ont un effet digestif et diurétique (particulièrement la reine des prés, le pissenlit, la queue de cerise).

- Les eaux riches en magnésium, qui aident à réguler le système nerveux, optimisent la production de l’énergie et sont intéressantes pour lutter contre la constipation.

Prendre son temps pour manger est le conseil le plus simple mais le plus efficace pour limiter le météorisme digestif. Cela évite d’avaler de l’air et aussi, en mangeant plus lentement, de manger moins. Il faut également bien mâcher les aliments, tout particulièrement ceux qui sont riches en fibres.

Le sport pour lutter contre le relâchement de la sangle abdominale

La pratique régulière d'un sport permet de brûler des calories, et donc est un facteur de stabilisation pondérale, en évitant l’effet yo-yo. En effet, l’acquisition de muscles plus toniques est un atout sérieux pour la stabilisation du poids. Mais il est également important de cibler les efforts pour renforcer les muscles abdominaux pour avoir un effet gainant. Les exercices de gainage consistent à maintenir une position sur les avant-bras et la pointe des pieds, sans creuser le dos, le plus longtemps possible (60 ou 90 secondes). Les exercices de gymnastique classiquement appelés « abdos » sont excellents pour maintenir un ventre plat.